Alcool et grossesse ne font pas bon ménage

Illustration de bébé

La consommation d’alcool pendant la grossesse peut causer des anomalies congénitales et des lésions cérébrales au bébé à naitre.

L’option la plus sécuritaire est de ne pas boire du tout. Il est même préférable d’arrêter de boire avant de devenir enceinte.

Tant et aussi longtemps qu’il y a consommation d’alcool, utilisez efficacement un moyen de contraception à chaque rapport sexuel.

Exigence de la « Loi Sandy »

Cliquez pour agrandir

La « Loi Sandy » est une modification à la Loi sur les permis d’alcool. C’est un projet de loi parlementaire qui a été présenté par le député provincial Ernie Parsons. Il a été inspiré par son fils défunt, Sandy, qui avait des troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (ETCAF).

Sous la « Loi Sandy », tous les lieux où l´on vend des boissons alcooliques, et où les clients fabriquent leur vin ou brassent leur bière doivent poser des affiches prévenant que la consommation d´alcool durant la grossesse peut occasionner l´ensemble des troubles causés par l´alcoolisation fœtale.

L’alcool peut nuire au bébé à naitre

  • Aucun moment n’est sécuritaire pour boire
  • Aucun type d’alcool n’est sans danger
  • Aucune quantité d’alcool n’est sans danger

L’option la plus sécuritaire est de ne pas boire avant la grossesse.

Tant et aussi longtemps qu’il y a consommation d’alcool, utilisez des moyens de contraception efficaces et accessibles qui conviennent aux deux partenaires.

Choisissez de consommer des boissons non alcoolisées. Voir les cartes de recettes pour de délicieux cocktails sans alcool. Essayez-en quelques-uns! Si vous n’avez pas tous les ingrédients à portée de la main, créez vos propres recettes. Vous pouvez aussi échanger vos recettes de boissons favorites avec votre famille et vos amis.

Femme qui saute dehors

Usage du tabac

Il est préférable que les deux parents s’abstiennent de fumer durant la grossesse et après la naissance du bébé. En fait, il est préférable d’arrêter de fumer avant même de concevoir.

Il peut être difficile pour certaines personnes d’arrêter de fumer, puisque la nicotine entraîne une forte dépendance. Si une personne n’est pas prête à renoncer au tabac, pensez aux options suivantes :

  • Réduire le nombre de cigarettes fumées.
  • Arrêter de fumer pendant de brèves périodes durant la grossesse.
  • Fumer à l’extérieur et laver ses mains après avoir fumé.

N’hésitez pas à demander de l’aide à votre partenaire, à votre famille et à vos amis, ainsi qu’à faire appel aux programmes communautaires :

  • Acceptez le soutien qui vous est offert lorsque vous tentez de renoncer au tabac ou de moins fumer.
  • Discutez avec vos amis et votre famille du droit de vivre dans un environnement sans fumée.
  • Parlez-en à votre professionnel de la santé.

Pour plus de détails :

Feuille de cannabis

Consommation de cannabis

L’option la plus sécuritaire est de ne pas consommer de cannabis durant la grossesse.

  • Le fait que le cannabis soit un produit naturel ne signifie pas qu’il est sécuritaire d’en consommer pendant une grossesse.
  • Le cannabis n’est pas recommandé pour soulager les nausées matinales ou d’autres conditions médicales. Informez-vous auprès d’un professionnel de la santé pour apprendre d’autres façons plus sécuritaires de vous sentir mieux.
  • La consommation de cannabis durant la grossesse peut nuire au développement du cerveau de l’enfant et même à sa santé mentale ou à son comportement une fois adolescent et jeune adulte. Ces effets peuvent être permanents.
  • Si vous ne pouvez pas cesser l’usage complet du cannabis, essayez d’en diminuer la quantité et la fréquence.

Pour plus de détails :

Deux femmes qui se parlent

Utilisation de médicaments durant la grossesse

Des médicaments peuvent être pris en toute sécurité pendant une grossesse, mais vous devez toujours consulter votre professionnel de la santé, votre pharmacien ou l’organisme Motherisk. Le personnel de Motherisk peut répondre aux questions portant sur l’innocuité de médicaments d’ordonnance, de produits en vente libre et de remèdes à base de plantes.

Il n’est jamais trop tard pour mettre fin à votre consommation de drogues. Si vous ne pouvez pas cesser complètement, essayez d’en diminuer la quantité et la fréquence. Des ressources sont en place dans votre communauté pour vous aider.

 Pour plus de détails :