Questions les plus fréquentes et réponses

L’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) désigne l’ensemble des dommages attribuables à la consommation d’alcool pendant la grossesse. Si un bébé à naitre est exposé à l’alcool, le bébé risque d’avoir :

  • Des lésions cérébrales.
  • Des troubles de la vision ou auditifs.
  • Des malformations des os, des membres et des doigts.
  • Des lésions au cœur, aux reins, au foie et autres organes.
  • Un retard de croissance et d’être plus petits que les autres bébés.

Un enfant atteint de l’ETCAF peut avoir, sous forme légère ou grave des :

  • Difficultés d’apprentissage.
  • Troubles de la mémoire.
  • Comprendre les conséquences
  • Problèmes de socialisation.
  • Difficultés d’acquérir des compétences liées à la vie quotidienne.
  • Difficulté à maitriser ses émotions.

 

  • Environ 62 % des grossesses ne sont pas planifiées, et confirmées vers 4 à 6 semaines de grossesse.
  • L’option la plus sécuritaire est de ne pas boire dès qu’il y a un risque de grossesse ou qu’une grossesse et confirmée. 
  • Si vous pensez être enceinte, consultez votre professionnel de la santé.
  • Si c’est difficile d’arrêter, diminuez la consommation d’alcool dès qu’il y a un risque de grossesse ou qu’une grossesse et confirmée. 
  • Commencez les soins prénataux tôt.
  • Téléphonez  au service d’assistance téléphonique sur la consommation d’alcool et de drogues de Motherisk au 1 877 327-4636 si vous avez des questions sur votre consommation d’alcool.
  • Discutez avec votre professionnel de la santé de votre consommation d’alcool et de services de soutien dans votre communauté.

 

  • L’option la plus sécuritaire est de ne pas boire dès qu’il y a un risque de grossesse ou qu’une grossesse et confirmée.  
  • Si c’est difficile d’arrêter, diminuez la consommation d’alcool dès qu’il y a un risque de grossesse ou qu’une grossesse et confirmée. 
  • Commencez les soins prénataux tôt.
  • Téléphonez à Motherisk au 1 877 327-4636.
  • Discutez avec votre professionnel de la santé de votre consommation d’alcool et de services de soutien dans votre communauté.
Il n’y a rien de mal à demander l’aide. Considérez :
 

Il n’y a pas de moments sécuritaires pour consommer de l’alcool durant une grossesse. Le cerveau du bébé se développe tout au long de cette période.

Il n’y a pas de quantités d’alcool pouvant être consommées sans danger durant une grossesse. Il est donc préférable de ne consommer aucun alcool pendant une grossesse.

Il n’y a pas de types d’alcool moins nocifs que les autres. La  bière, les coolers, le vin ou les spiritueux peuvent nuire au bébé à naitre. Une consommation régulière ou occasionnelle excessive d’alcool est particulièrement nocive pour le bébé à naitre.

Il n’y a pas de cure contre l’ETCAF. Les personnes atteintes de l’ETCAF le sont pour toute leur vie. Un adolescent ou un adulte atteint de l’ETCAF peut avoir :

  •  Des problèmes de santé mentale (dépression, anxiété).
  •  Des ennuis avec la loi.
  •  Des problèmes d’alcool ou de drogue.
  •  De la difficulté à vivre seul.
  •  De la difficulté à garder un emploi.

Les enseignants et les parents peuvent faire beaucoup de choses pour aider les enfants atteints de l’ETCAF. Les services d’intervention précoce peuvent être utiles pour réduire certains des effets de l’ETCAF.

Un environnement familial sain et  stable aide également à améliorer la qualité de vie d’une personne atteinte de l’ETCAF.

Il n’y a pas de risque connu entre la consommation d’alcool du père et l’ETCAF. Cependant, la santé avant la grossesse est aussi importante pour le père.

Un partenaire à un rôle à jouer pour soutenir et encourager une grossesse sans alcool:

  • Arrêtez temporairement de boire.
  • Offrez des boissons non alcoolisées.
  •  Demandez comment vous pouvez aider.
  • Participez à des activités ou les boissons non alcoolisées sont offertes.
  •  Sachez où aller pour obtenir de l’aide et du soutien.

Un partenaire, la famille, les amis et la communauté ont tous un rôle à jouer afin de soutenir une grossesse sans alcool.

Avant la grossesse :

  • Parlez de l’ETCAF.
  • Cessez temporairement de boire.
  • Offrez des boissons non alcoolisées.
  • Soyez encourageant et aidant.
  • Participez à des activités ne comportant pas de consommation d’alcool.
  • Demandez comment vous pouvez aider.
  • Aidez à réduire les sources de stress.
  • Sachez où aller pour obtenir de l’aide et du soutien, au besoin.
  • Utilisez et encouragez des moyens de contraception efficaces aussi longtemps qu’il y a consommation d’alcool.

Durant la grossesse :

  • Offrez des boissons non alcoolisées.
  • Organisez des rencontres sociales à domicile ou dans les cafés-restaurants, plutôt que dans les bars.
  • Sachez qu’il n’y a pas de moments sécuritaires, ni de quantités, et ni de types d’alcool pouvant être consommés.
  • Demandez comment vous pouvez aider.

Si c’est difficile de cesser de boire :

  • Encouragez à réduire la consommation.
  • Discutez des options ensemble.
  • Respecter les choix individuels.

Tant et aussi longtemps qu’il y a consommation d’alcool, utilisez des moyens de contraception efficaces.

Consultez Ça se planifie – Un guide pour bien choisir sa contraception

 Certaines personnes ont besoin d’aide pour arrêter de boire.  Il n’y a rien de mal à demander l’aide. Considérez :